Qu’est-ce que la low tech ?


Le terme low tech qui signifie basse technologie au sens littéral, désigne tout objet et instrument conçu de manière simple, avec des matériaux peu onéreux et facilement accessibles et réparables. Parce que low tech est aussi le terme opposé de high-tech, on peut aussi dire que ce concept concerne toute création dépourvue de composants de haute technologie : ordinateur de contrôle, carte mère, éléments numériques… 

Une technologie accessible et conçue à base de matériaux simples

Étant donné que la low tech s’appuie sur l’utilisation de matériaux communs et usuels, il est souvent associé au DIY (Do It Yourself) ou au système D. Cela peut être effectivement le cas, étant donné qu’on parle généralement de conception simple, faite à partir de matériaux simples et utilisés au quotidien, comme s’il s’agissait de concevoir des outils fabriqués à partir des moyens du bord pour régler un problème. Par conséquent, l’innovation low tech se réfère également à un principe d’ordre économique et écologique. En effet,  le concept remonte aux années 1970 et occupe une place importante dans le développement durable. La low tech a été développée à partir d’idées écologistes ayant pour principe l’exploitation mesurée des ressources naturelles limitées. 

Un concept qui s’intègre dans tous les domaines d’activité

Avec tous les objets, matériaux et produits à la portée des mains dans le quotidien, la low tech ne connait pas de limite, si ce n’est la capacité de création de la personne qui l’exerce. Certains experts ont également affirmé que la low tech est la base même de toute technologie actuelle, car seuls le design et l’automatisation ont été améliorés et perfectionnés, pour ensuite donner naissance au high-tech. Elle est même très appréciée auprès des maisons situées dans les zones restreintes et qui ne sont pas encore alimentées en eau et électricité. 
Actuellement, la low tech est désormais intégré dans tous les domaines, ce qui représente également des avantages économiques considérables, non seulement pour les concepteurs, compte tenu de l’abondance des matériaux, mais aussi pour les acquéreurs, qui jouiront d’un coût d’exploitation relativement faible.